top of page

L'artiste

Eric Laurent

Lumière, huile et eau

Bienvenue dans l'univers artistique d'Éric Laurent, peintre passionné et autodidacte français.

Né en 1961, sa fascination précoce pour l'aquarelle a donné naissance à un style unique, alliant rapidité, flexibilité et spontanéité.

Invité d'honneur dans des salons régionaux dès 1987, Éric a remporté de nombreux prix avant de devenir professionnel en 1990, exposant dans des galeries prestigieuses telles que la Galerie Vasse à Lille, la Galerie Raugraff à Nancy, et d'autres.

Photo de l'artiste
Oeuvre d'Eric Laurent

Au cours des dernières décennies, Éric a élargi son répertoire artistique en explorant également l'huile, créant ainsi un équilibre captivant entre l'aquarelle et la peinture à l'huile.

 

Son art, souvent décrit comme une "Quasi-abstraction", oscille entre le figuré et l'abstrait, suggérant la nature avec une délicatesse distinctive.

Naviguez à travers son portfolio en ligne pour découvrir la richesse de ses créations uniques. Chaque œuvre est une immersion dans l'imagination et la vision profonde d'Éric Laurent.

Bienvenue à bord de ce voyage artistique où la couleur et la forme se conjuguent pour narrer des histoires intemporelles.

Ses couleurs

L'UTILISATION DU BLANC

Je rajoute souvent, lors des touches finales, des traits au blanc de titane au pinceau fin. Je pense que je me libère des contraintes imposées par une vision trop traditionnelle de l'aquarelle.

J'ai mis du temps à assimiler le blanc dans ma peinture et force est de constater qu'aujourd'hui, le blanc de titane a pris une part prépondérante dans ma pratique puisque je m'en sers même pour éteindre une couleur que je trouve un peu trop vive.

Je l'utilise également lors des phases finales, en ou en projection, Enfin, le blanc peut être mélange à des couleurs, a la fois pour les « casser » et pour les opacifier.

MA PALETTE

J'utilise principalement des peintures de la marque Daler-Rowney ou Winsor & Newton. Je ne suis pas attaché à une marque en particulier: chaque couleur a sa spécificité dans chaque marque.

Je fais énormément de mélanges; c'est pour cela que connaître mes couleurs est devenu un réflexe: je sais parfaitement comment elles réagissent.

Ma palette se décompose tout comme elle se suit.

les rouges : cramoisi d'alizarine, rouges de cadmium clair et fonce;

les bleus: bleu de Prusse, outremer,

céruléum, bleu phtalo;

- les jaunes : gomme-gutte, cadmium,

auréoline;

du blanc et du noir

un seul vert, le vert phtalo; tous les autres sont obtenus par mélanges.

En revanche, je n'utilise pas de terres.

STRUCTURE ET COULEUR

La couleur joue ici un rôle structurant, c'est-à-dire qu'elle ordonne tout l'agencement du tableau.

Les deux silhouettes d'arbre en rouge, de par et d'autre de la composition, se détachent du fond bleu-vert et jouent le rôle de repoussoir : ils emmènent le regard vers le fond de l'œuvre. Par ailleurs, en répétant les tonalités à différents endroits, j'unifie l'œuvre.

Par exemple, si les deux fenêtres turquoise paraissent bien intégrées, c'est parce que cette même couleur est répétée un peu partout dans le tableau.

bottom of page